Amsterdam, pourquoi n’ai-je pas aimé la ville ?

amsterdam-amstel

J’ai passé trois jours sur Amsterdam, et ce fut bien trop long. Dès mon arrivée, j’ai su que ce n’était pas une ville pour moi. J’avais d’ailleurs très envie de rentrer sur Paris. Mais pourquoi ?! Beaucoup de mes proches adorent cette ville, et y vont plusieurs fois dans l’année. Le charme n’a pas opéré avec moi.

Ce que je n’ai pas aimé à Amsterdam

Je préfère commencer par ce point car finalement, la liste n’est pas si longue.

Le centre d’Amsterdam

Dès notre arrivée à la gare d’Amsterdam, j’ai eu envie de rentrer chez moi. Nous avons traversé le centre pour rejoindre l’hôtel et je n’arrivais pas à comprendre ce qui était appréciable dans cette ville.

Petits trottoirs et affluence à outrance

Les trottoirs sont riquiquis et doivent accueillir un monde dingue. On se sent très vite compressé car les rues ne sont pas aérées et sont très étroites. Piétons et cyclistes se partagent ces petits bouts de route et il devient vite difficile d’apprécier l’architecture et les charmes de la ville ; un oeil en l’air et c’est la collision avec un vélo ou un autre piéton.

Les touristes qui ne savent pas faire du vélo

Ce qu’il faut savoir c’est que le vélo est le principal moyen de locomotion des hollandais dans la ville d’Amsterdam ; il y a pas mal d’embouteillage sur les routes, et les transports publics sont chers (2,90€ le ticket pour 1h de trajet. C’était le ticket le moins cher). Du coup, il y a des vélos partout, des voies ont été aménagées pour. Donc les hollandais prennent le vélo pour chacun de leurs déplacements et les voies qui leur sont réservées ne sont pas si suffisantes que ça dans le centre. Et avec le nombre important de touristes, la vigilance est de mise. Alors quand en plus vous avez des touristes qui ne savent pas faire du vélo correctement, qui ne connaissent pas les codes, font du vélo sur les trottoirs et s’arrêtent n’importe où,… ça devient lourd.

amsterdam-velo-touristes

La saleté des rues du centre d’Amsterdam

Les poubelles débordent, le Amstel crie au secours. Beaucoup de déchets sur les trottoirs,… ça ne m’étonne pas tant que ça vu le nombre important de gens que le centre de cette ville accueille. Malheureusement, beaucoup de personnes se refusent à garder leurs déchets dans leur poche ou leur sac le temps de trouver une poubelle. J’ai toujours été étonnée par la facilité qu’ont certaines personnes à balancer leurs déchets dans la rue, comme si de rien était.

L’architecture

Les façades dans le centre se ressemblent toutes ; en brique rouge. C’est juste une question de goût, mais je trouve que ça donne un air triste et morose. Avec les trottoirs minuscules et les déchets qui jonchent le sol… j’ai pas été fan.

Ce que j’ai apprécié à Amsterdam

Tout ce que j’ai apprécié était en dehors du centre. Sauf que là aussi il y a quelques points négatifs. Mais bon, plutôt minimes.

L’architecture

Quand on s’éloigne du centre, les rues sont plus larges, plus aérées, plus propres et pas surpeuplées. On peut profiter des façades colorées et originales de la ville. Un petit air de San-Francisco très appréciable. Rouge, noir, blanc sont des couleurs que l’on retrouve beaucoup.

Le Amstel

Le Amstel prend beaucoup de place dans la ville et beaucoup d’hollandais vivent ou se déplacent dessus. Un mode de vie que je trouve vraiment sympa. En dehors du centre il est propre et respecté. On peut alors apprécier toute son étendue.

amstel-amsterdal

amsterdam-bateau

Notre hôtel : Volkshotel

Pas très loin du centre, il est parfaitement situé pour apprécier la ville sans la cohue du centre ville.

C’est un hôtel très design, avec deux rooftop : un pour manger et un avec un sauna. Il y a aussi un espace aménagé pour travailler dans des conditions agréables, avec un fond de musiques bien choisies. Que ce soit en solo ou avec des collègues.

L’hôtel fait aussi office de bar/boîte de nuit et tout a été pensé pour vous faire passer un très bon moment, et ce, à moindre coût : 79€ pour deux nuits dans une chambre double très design !

Seul bémol : le petit-déjeuner n’est pas compris. Il faut compter 10€ par jour pour un buffet à volonté très bien garni et appréciable. Mais vu le prix de la nuit, ce n’est pas étonnant.

Je vous le recommande.

volkshotel-amsterdam
RDC du Volkshotel- Amsterdam

La propreté et l’esprit écolo

En dehors du centre les rues sont propres et on peut observer le goût qu’ont les hollandais pour la nature. Il y a peu d’espaces verts et on voit que ça leur manque ! Du coup les hollandais sont soigneux avec le peu qu’ils ont et redoublent d’ingéniosité pour faire de la place à mère nature.

amsterdam-facades-fleuries

amsterdam-banc

Les distributeurs de croquettes

J’ai découverts dans cette ville, des distributeurs de croquettes et d’hamburgers tellement bons. Vous mettez vos pièces (1,50€ à 2€) dans le distributeur et vous prenez votre hamburger ou votre croquette, tout chaud !

amsterdam-croquette

Les hollandais

En dehors du centre et de son stress permanent, les hollandais sont vraiment sympas et accueillants. Ils parlent très bien anglais, très peu français, mais la communication est facile lorsque vous baragouinez un peu la langue de Shakespeare.

Je suis tombée sous le charme de cette ville, mais en dehors du centre, malgré son manque de magasin et ses rues vides à partir de 22 heure.

amsterdam-nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *