Petite recette pour faire pousser mes cheveux frisés

cheveux-frises copie

J’ai coupé mes cheveux… snif snif snif ! Je les ai coupé car avec la décoloration et les multiples coloration que j’ai faite en un an, j’avais les bouts raides. Donc je les ai coupés juste au dessus des épaules. Et ma nouvelle obsession est leur pousse.

J’avais réussi à atteindre une longueur qui me satisfaisait pleinement, et quelques temps avant de les couper, j’avais un peu commencé à négliger ma tignasse. Donc pour les faire pousser j’ai tout simplement repris les bonnes habitudes.

1/ Le bain d’huile

bain-huile-cheveux-frises

J’estime qu’il n’y a pas de fréquence à préconiser pour les bains d’huile. C’est selon l’état de vos cheveux. Me concernant, j’en fais deux à quatre fois par mois.

Un bain d’huiles végétales a pour but de nourrir le cheveu et ce en profondeur. Ainsi, avec une application régulière dans le temps, les cheveux deviennent plus fort, brillants, sont plus faciles à démêler, et peuvent enfin s’affranchir des silicones ! Cela est tout simplement dû aux nutriments des huiles végétales qui composent votre bain d’huile. Ces nutriments pénètrent dans la fibre capillaire.

Il y a des huiles végétales dont on parle beaucoup, qui sont connues et reconnues pour leurs bienfaits sur les cheveux. Ce n’est pas pour autant qu’il faut les acheter ; avant de composer votre bain d’huile, il faut connaître vos cheveux. Des cheveux secs n’ont pas les mêmes besoins que des cheveux gras.

J’ai les cheveux très secs, donc j’utilise des huiles adaptées à mes cheveux secs.

Aussi, j’utilise des huiles essentielles que j’applique sur le cuir chevelu et non pas sur mes longueurs. Ces huiles essentielles vont favoriser la circulation sanguine et donc contribuer grandement à la pousse des cheveux.

Donc pour résumer, j’applique un mélange d’huiles végétales et d’huiles essentielles sur mon cuir chevelu + un mélange d’huiles végétales sur mes longueurs.

Je laisse poser le tout 1h à toute une nuit quand je suis motivée, sous un film plastique que je couvre ensuite avec une serviette.

Attention : faire un bain d’huile ne veut pas dire noyer son cheveu dans de l’huile. Pas besoin que de l’huile dégouline de votre tête pour être sûre que vos cheveux sont bien imbibés. Aussi, nul besoin de mélanger 100000 huiles et huiles essentielles différentes ; certaines huiles ont les mêmes propriétés donc ça ne sert à rien de les mélanger, c’est juste du gaspillage. Préférez des huiles qui se complètent.

On parle bien entendu d’huiles vierges, non raffinées, non traitées.

Voici un exemple de ce que j’applique :

Sur le cuir chevelu

Huile d’avocat + huile essentiel de romarin !

L’huile d’avocat nourrit le cheveu, le rend plus fort, le rend brillant, et favorise sa pousse. C’est une huile idéale pour les cheveux qui en plus, ne sent pas mauvais.

L’huile essentielle de romarin à cinéole est très connue pour favoriser la circulation sanguine et donc accélérer la pousse des cheveux. Ca sent super fort, et en général on ne vous rate pas pour ce qui est des réflexions sur l’odeur.

Attention : l’huile essentielle doit s’utiliser diluée. Ne l’appliquez pas à même le cuir chevelu sans l’avoir diluée sinon vous pourriez le regretter (cheveux qui tombent). Me concernant, les huiles essentielles représentent 2% de ma composition.

J’ai d’autres mélanges avec d’autres huiles végétales et d’autres huiles essentielles que j’utilise, mais je ferai un article spécial dessus. J’en ferai un aussi sur les différentes huiles et leurs propriétés.

Sur les longueurs

Huile d’olive + huile de coco !

L’huile de coco est facile à trouver et elle présente de supers propriétés pour les cheveux ; elle pénètre remarquablement bien la fibre capillaire, nourrit, gaine, adoucie, et protège les cheveux. Par contre elle sent fort, vraiment fort. Et personnellement, je n’aime pas l’odeur donc l’étape du shampoing devient primordial.

L’huile d’olive nourrit, renforce, fait briller et permet de conserver la couleur de la fibre capillaire.

Aussi, si vous avez la flemme de préparer vos bain d’huile, vous pouvez utiliser l’huile nutrition intense de René Furterer. Je l’adore.

Le massage du cuir chevelu permet aussi d’activer la circulation sanguine et donc de favoriser la pousse des cheveux. Perso, j’y pense 10 fois tous les ans…

2/ Le shampoing

shampoing-cheveux-frises

Je le réalise une fois par semaine et le reste du temps, j’utilise un co-wash (quand j’ai beaucoup transpiré au sport, ou que j’ai été à une soirée où il y avait beaucoup de fumeurs,…).

Pendant longtemps je me foutais de la qualité du shampoing que j’utilisais car je voulais juste que les cheveux soient nettoyés de toutes les crèmes et impuretés accumulées pendant la semaine. Mais au fur et à mesure de mes achats, j’ai pu observer que certains shampoings avaient tendance à assécher considérablement les cheveux, tandis que d’autres préservaient leur hydratation, tout en les nettoyant.

Je ne pense pas qu’un shampoing puisse réellement hydrater les cheveux. Par contre, il peut préserver leur hydratation et les apports en nutriments apportés par le bain d’huile. Et les shampoings que j’affectionne en ce moment sont :

Le shampoing activateur de boucles : Acticurl Hydra de Activilong

Le shampoing de la gamme Manuka Honey and Mafura Oil de Shea Moisture. Mon préféré de tous les temps !

3/ Le masque ou l’après-shampoing

masque-cheveux-frises

Honnêtement, j’ai encore du mal à distinguer la différence entre un après-shampoing et un masque… Les deux s’appliquent après le shampoing ! Donc voilà… Des fois je mets un masque, des fois un après-shampoing.

Je dépense énormément en masque et en leave-in… J’ai constamment envie de tester de nouveaux produits, même quand j’en ai déjà qui fonctionnent très bien !

Je laisse poser le masque en général 1h ou plus, sous un film plastique et une serviette. Sur les notices ils disent de laisser agir quelques minutes, mais… je ne crois vraiment pas que 5 minutes suffisent pour soigner ma tignasse.

Il y a plein de masques que j’aime bien, et ceux qui me viennent à l’esprit sont :

– Le masque Soin Conditionneur Activilong de la gamme Acticurl Hydra

Le masque Mongongo & Hemp seed oil de Shea Moisture

– Le masque profond Manuka Honey and Mafura Oil de Shea Moisture

Le masque anti-casse Yucca & Plantain de Shea Moisture

– Le masque fix my hair de Aunt Jackie’s

Après avoir posé le masque, je le rince, sans shampoing, et je laisse mes cheveux sous une serviette pendant environ 30 minutes.

Le leave-in

leave-in-cheveux-frises

Je déteste mettre 40 crèmes dans mes cheveux pour bien définir mes boucles et les nourrir. Donc les leave-in que j’affectionne sont multi-fonctions : ils définissent les boucles pendant plusieurs jours, et les hydratent.

Je n’applique pas mes leave-in sur cheveux mouillés car je trouve que ça favorise le shrinkage. Donc soit je laisse sécher mes cheveux toute la nuit, soit je les laisse 30 min sous une serviette avant d’appliquer le leave-in.

Voici ceux que j’utilise en ce moment et que j’aime bien :

– Le leave-in Richesse d’Argan de Garnier

– Le leave-in Acticurl Hydra de Activilong

– Le leave-in Actiforce de Activilong

Aussi, au quotidien, j’évite de remettre de la crème pour ne pas étouffer mes cheveux donc je vaporise un liquide, en général un hydrolat, comme l’hydrolat de menthe poivrée.

Petite astuce, quand il fait humide, vous pouvez ajouter un peu de glycérine à votre leave-in ou votre hydrolat pour favoriser l’hydratation. Voici l’article rédigé à ce propos : Curl lala de Aunt Jackies + Glucérine végétale = mon combo magique

produits-soins-cheveux-frises

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *